PREMIÈRE SESSION T L P
Physique mécanique appliquée à la métallurgie 3 2 2

203-251-CH


Description à venir...


Lecture, discours et écriture 3 1 2

601-144-CH


Le cours Lecture, discours et écriture constitue une initiation au texte de la littérature universelle tout en y ajoutant un volet grammatical significatif (vocabulaire, syntaxe, règles d’accord, ponctuation, etc.). Des stratégies de révision et de correction y sont enseignées. Une partie du cours est également consacrée à l’exposé oral et à l’apprentissage des fonctions de la communication. Ainsi, le 601-144-CH devient un cours de transition entre ce qui se fait au secondaire et les exigences du collégial, et ce, dans le but de favoriser la réussite des cours de littérature qui suivront. Pondération du cours par semaine : 3 heures théoriques, 1 heure d’exercices ou d’ateliers et 2 heures de travail à la maison. Ce cours ne nécessite aucun préalable et est offert dans certains programmes techniques seulement.


Introduction à la métallurgie 2 2 2

270-142-CH


Ce cours est séparé en deux parties. Une première partie sert à comprendre le travail de technicien en génie métallurgique, ce qui permet à l’étudiant de valider son choix de carrière et de se familiariser avec le marché du travail. La seconde partie est dédiée aux propriétés des matériaux métalliques. Il s’agit d’une initiation aux différents essais qui permettent d’évaluer les métaux. Nous y parlons de propriétés mécaniques, mais aussi de propriétés physiques et chimiques.


Métallurgie physique 4 2 2

270-262-CH


Le cours métallurgie physique est un cours de base qui prépare, par l’acquisition de connaissances de base et de vocabulaire, à des cours plus spécifiques (en autres Métallographie, Techniques de soudage, Traitements thermiques, Procédés de fonderie, Alliages ferreux etc.). De plus, ce cours aide à développer des compétences de base qui touchent plus particulièrement les caractéristiques physiques, les propriétés et les diagrammes de phases. Des visites industrielles et des périodes de laboratoires dans la fonderie sont prévu afin d’initier le futur technologue au domaine industriel et à la métallurgie.


Mathématiques appliquées à la métallurgie 3 2 3

201-152-CH


Les mathématiques, tout comme l’informatique, utilisent un langage symbolique et exigent les mêmes habiletés intellectuelles pour l’analyse, la résolution de problèmes, la précision de l’écriture. Voilà le contexte dans lequel s’inscrit le cours de Mathématiques appliquées à l’informatique. Plusieurs notions vues dans ce cours seront reprises dans les cours Initiation aux ordinateurs et Algorithmie. Plusieurs thèmes seront abordés dans ce cours. Ces thèmes n’ont pas toujours de liens directs entre eux et par conséquent ne sont pas séquentiels. Ils ont plutôt été sélectionnés pour leur contribution aux cours d’informatique. Les différents thèmes abordés seront la logique et l’algèbre de Boole, les systèmes de numérotation, les modèles mathématiques et la programmation linéaire. Ce cours vise aussi à initier les étudiants à un chiffrier électronique afin qu’ils soient capables d’utiliser les fonctions pour effectuer les calculs de base et de présenter correctement les données. Tout en leur permettant de consolider leurs connaissances du secondaire, ce cours vise à rendre les élèves aptes à manipuler efficacement certains concepts mathématiques reliés à leur orientation professionnelle. Pour y arriver, on mettra notamment l'accent autant sur la modélisation que sur la résolution de problèmes. Plusieurs thèmes seront abordés dans ce cours. Ces thèmes n’ont pas toujours de liens directs entre eux et, par conséquent, ne sont pas séquentiels. Ils ont plutôt été sélectionnés pour leur contribution aux autres cours. Les objectifs pédagogiques d'apprentissage du cours sont de rendre l'élève apte à: — utiliser les notions d'algèbre et la modélisation dans des situations concrètes; — utiliser les notions de trigonométrie aussi bien d'un point de vue géométrique que d'un point de vue fonctionnel; — utiliser des notions des coniques dans la résolution de problèmes; — utiliser les vecteurs pour la résolution de problèmes reliés aux systèmes de forces en équilibre. — connaitre les notions de base des statistiques descriptives; — pouvoir analyser et interpréter des données statistiques. Le technologue en métallurgie ne sera jamais un mathématicien, mais les mathématiques sont un outil important pour la réussite de plusieurs cours du programme. C'est pourquoi il est important que l'étudiant acquière tous ces outils mathématiques.


Chimie 1: La matière 2 1 2

202-131-CH


Le cours de Chimie 1 - La matière est le premier d’une série de deux cours portant sur la chimie et le deuxième d’une séquence de cinq permettant le développement de la compétence 0318. Ce cours, offert à la 1re session, s’inscrit dans l’axe des Assises scientifiques appliquées à la métallurgie et sera suivi du cours Chimie 2 : Les solutions, dont il est le préalable. Les notions de ce cours seront aussi réinvesties dans les cours Métallurgie extractive et Métallurgie physique. Il permet l’apprentissage de notions de base telles que la structure de la matière, la nomenclature des composés inorganiques, la stœchiométrie, les principales classes d’éléments et de composés ainsi que leurs propriétés et les états de la matière. Ces notions permettront à l’étudiant de résoudre des problèmes se rapportant à la transformation de la matière et reliés au domaine de la métallurgie, particulièrement de l’aluminium. De plus, ce cours lui permettra de maitriser certaines techniques de base utilisées en laboratoire dans le respect des règles de santé et de sécurité. Par ailleurs, parce que l’ancienne nomenclature est toujours utilisée dans les milieux universitaires et industriels, l’étudiant devra l’utiliser au cours des ateliers et des laboratoires. Les séances de laboratoire serviront à perfectionner des techniques connues ainsi qu’à en acquérir de nouvelles, toujours en mettant l’accent sur la précision des résultats. L’étudiant aura à planifier ses expériences, tant sur le plan théorique que sur le plan pratique.



27 h.c./semaine


DEUXIÈME SESSION T L P
Écriture et littérature 2 2 3

601-101-MQ


Les œuvres que vous lirez et analyserez dans le cours Écriture et littérature vous feront voyager de la Renaissance à 1850. Elles ont marqué l'humanité et sont encore étudiées en raison du caractère universel de leurs thèmes. Vous verrez pourquoi elles sont encore actuelles en vous interrogeant sur leur propos, c'est-à-dire leur sens profond au-delà de l'histoire qu'elles racontent. Pondération du cours par semaine : 2 heures théoriques, 2 heures d’exercices ou d’ateliers et 3 heures de travail à la maison. Ce cours ne nécessite aucun préalable, mais constitue un préalable absolu à la poursuite des autres cours de français.


Philosophie et rationalité 3 1 3

340-101-MQ


Le cours Philosophie et rationalité constitue un premier contact avec la philosophie. Au terme de la session, l’étudiant(e) sera capable de caractériser la philosophie, de la distinguer du discours scientifique et du discours religieux, de cerner le contexte de son apparition en Grèce il y a environ 2700 ans et de présenter quelques moments de son évolution en exposant la pensée de quelques philosophes de l’Antiquité gréco-latine tels que Socrate, Platon, Aristote et Épicure. De plus, l’étudiant(e) s’appropriera tout au long de la session les outils propres à la méthode argumentative, ce qui lui permettra au final d’éviter les sophismes et de traiter d’une question philosophique telle que : qu’est-ce que la vérité? Toutes les opinions se valent-elles? Quel crédit accorder aux vérités scientifiques? L’ignorance vaut-elle mieux que la connaissance?


Cours complémentaire 1 2 1 3

COM-001-03


Description à venir...


Activité physique et santé 1 1 1

109-101-MQ


Le premier cours porte sur le rapport entre un mode de vie sain et actif et la santé. Ainsi, vous pourrez établir la relation entre votre niveau actuel de pratique d'activités physiques, certaines habitudes de vie que vous avez développées au cours des années et leur impact sur votre santé. Liste de cours : Conditionnement physique Spinning Danse et entraînement Step et entraînement Multi-entraînement


Chimie 2: Les solutions 2 1 2

202-231-CH


Le cours Chimie 2 - Les solutions, fait suite au cours Chimie 1 : La matière. Il est offert à la 2e session et fait partie de l’axe des Assises scientifiques appliquées à la métallurgie. Il est orienté sur l’étude des réactions chimiques qui se produisent principalement en solution aqueuse. Il permettra à l’étudiant de résoudre des problèmes d’équilibre reliés à la métallurgie. Les notions de ce cours seront réinvesties dans les cours Corrosion et Séparation et Réduction. L’étudiant apprendra les phénomènes physiques et chimiques qui permettent de comprendre, entre autres, les importants concepts de concentration, d’équilibre gazeux et ionique, de pH, d’oxydoréduction (pile chimique et électrolyse). Ces concepts sont omniprésents dans la nature, dans l’industrie et même dans le corps humain. Puisque plusieurs des phénomènes qui seront étudiés obéissent à une formulation mathématique exacte, l’étudiant devra développer une rigueur de raisonnement par la résolution de problèmes précis et parfois complexes. Compte tenu de l’orientation professionnelle de la technique, les notions se rapporteront, dans la mesure du possible, au domaine de la métallurgie, plus particulièrement de l’aluminium. Les séances de laboratoire serviront à perfectionner des techniques connues ainsi qu’à en acquérir de nouvelles, toujours en mettant l’accent sur la précision des résultats. L’étudiant aura à planifier ses expériences, tant sur le plan théorique que sur le plan pratique.


Métallographie 1 2 1

270-132-CH


Description à venir...


Lecture de plans 1 3 2

270-243-CH


Les plans techniques et les devis constituent une forme de communication efficace dans les domaines de la métallurgie et de la production manufacturière en général. Ce cours permet aux étudiants d’apprendre à représenter, à l’aide du croquis à main levée, des objets techniques selon les normes de projections applicables. Le cours vise également au développement de la perception spatiale d’un objet ou d’un ensemble d’objets. Ce cours contribue à qualifier le technicien dans son interprétation juste des plans et dans sa façon claire de communiquer. L’étudiant fera l’apprentissage d’un logiciel spécialisé pour la réalisation de dessins techniques, il s’agit évidemment d’un outil incontournable dans l’industrie d’aujourd’hui.


Traitement du minerai 3 1 2

270-244-CH


Ce cours permet à l’étudiant de comprendre les différentes étapes qui mènent à la fabrication d’un concentré métallique à partir du minerai extrait de la mine. Deux grandes parties sont donc abordées dans le cours : la préparation et la séparation du minerai. La première partie s’attarde aux différents procédés et équipements permettant de briser le minerai en particules suffisamment petites pour permettre la séparation des différentes composantes. La seconde partie concernent la séparation proprement dite, par des procédés physiques ou chimique. Cette séparation mène à la production d’un concentré de minéraux contenant le métal utile. Des calculs de bilan matière permettent le suivi des procédés.


Ordinateurs et logiciels d'application 1 2 2

420-131-CH


Description à venir...



30 h.c./semaine


TROISIÈME SESSION T L P
Littérature et imaginaire 3 1 3

601-102-MQ


Les œuvres que vous lirez et analyserez dans le cours Écriture et littérature vous feront voyager de la Renaissance à 1850. Elles ont marqué l'humanité et sont encore étudiées en raison du caractère universel de leurs thèmes. Vous verrez pourquoi elles sont encore actuelles en vous interrogeant sur leur propos, c'est-à-dire leur sens profond au-delà de l'histoire qu'elles racontent. Pondération du cours par semaine : 2 heures théoriques, 2 heures d’exercices ou d’ateliers et 3 heures de travail à la maison. Ce cours ne nécessite aucun préalable, mais constitue un préalable absolu à la poursuite des autres cours de français.


Test d'anglais 2 1 3

ANG-001-R4


Description à venir...


Activité physique et efficacité 0 2 1

109-102-MQ


Le deuxième cours concerne l'amélioration de votre efficacité dans la pratique d'une activité physique à partir d'une démarche par objectifs. Liste de cours : Badminton Canot Natation Taek-wondo Tennis Ski de fond Soccer Volley-ball Éducation physique adaptée


Électricité et magnétisme 3 2 3

203-352-CH


Description à venir...


Alliages ferreu 2 1 2

270-330-CH


Ce cours est offert en même temps que le cours « Alliages non ferreux ». Ces deux cours utiliseront les compétences acquises dans les premiers cours pour expliquer les structures et les propriétés tant physiques que mécaniques des alliages ferreux. Le futur technologue apprendra, dans un premier temps à connaitre les caractéristiques des différents alliages non ferreux. Dans un deuxième temps, il devra apprendre à identifier les critères de performances recherchés pour une application afin d’être en mesure de recommander un alliage ferreux. Les alliages ferreux abordés dans le cours, sont en autre les aciers au carbone, les aciers alliés, les aciers inoxydables et les différentes fontes. Au terme de ce cours, l’élève est capable de distinguer les différentes familles d’alliages ferreux ainsi que leur structure métallographique, et ce, en relation avec leurs propriétés mécaniques.


Alliages non-ferreux 2 1 1

270-331-CH


Ce cours permet d’établir des liens entre les critères de sélection et différentes applications commerciales ou industrielles, ce qui permet de choisir un ou plusieurs alliages non ferreux répondant le mieux aux besoins de la situation. Nous y mettons donc en relation les propriétés des différents alliages non ferreux et leurs applications. Le cours traites des grandes familles d’alliages non ferreux, telles les alliages à base d’aluminium, les cuivreux, les alliages à base de magnésium, les superalliages de nickel et titane. L’accent est mis sur la nomenclature (désignation), les propriétés mécaniques et chimiques, les effets des traitements thermiques, ainsi que la soudabilité des alliages. Le cours se veut également une introduction aux polymères et aux matériaux composites.


Procédés de sou 2 2 1

270-340-CH


Description à venir...


Procédés de fonderie 4 2 3

270-362-CH


Ce cours présente l’ensemble des procédés de fonderie, ainsi qu’un portrait de cette industrie. On y utilise les techniques et équipements de l’atelier de fonderie pour la production de pièces et pour le contrôle des procédés. Les élèves seront alors en mesure d’élaborer des procédures de moulage et d’identifier les paramètres de fabrication en fonction des pièces à produire. Les types de défauts seront associés aux procédés présentés. Des observations et mises en situation seront réalisées afin d’identifier les causes et les remèdes appropriés selon les défauts de fabrication.



30 h.c./semaine


QUATRIÈME SESSION T L P
L'être humain 3 0 3

340-102-MQ


Le cours L'être humain vise à mettre l’étudiant(e) en contact avec différentes conceptions modernes et contemporaines de l’être humain, comme celles de René Descartes, de Jean-Jacques Rousseau, de Karl Marx, de Sigmund Freud, de Simone de Beauvoir, etc. L’étudiant(e) apprendra entre autres à présenter les caractéristiques (concepts, principes et présupposés) des conceptions étudiées et à exposer certains aspects significatifs du contexte historique d’où elles ont émergé. Enfin, l’étudiant(e) devra à la fin de la session pouvoir comparer ces conceptions pour montrer de manière suffisante les liens qu’elles entretiennent entre elles (ressemblances et différences), et ce, à partir d’un questionnement commun qui peut prendre plusieurs formes : qu’est-ce qui caractérise l’être humain : sa raison ou ses émotions? Quels sont les rapports entre le corps et l’esprit? L’être humain est-il libre ou déterminé? Égoïste ou altruiste? Les inégalités entre les êtres humains sont-elles naturelles ou culturelles?


Anglais 2 Tech Régime 4 2 1 3

ANG-2TC-R4


Description à venir...


Devis de fonderie 1 2 2

270-430-CH


Le cours Devis de fonderie fait suite au cours de lecture de plans. II permet au technologue de communiquer les concepts de formes, de dimension et de référence (normes, symboles ...) qui sont essentiels au langage technique et traiteront plus spécifiquement de ceux qui régissent les procédés de fonderie. Le technologue peut ainsi parcourir le devis tout en se référant au plan, planifier les matériaux et les ressources dont il a besoin pour réaliser le projet et intervenir en cas de problème. Après ce cours l'étudiant deviendra apte à : • parcourir un plan, un contrat et un cahier des charges (devis) afin d'identifier les besoins du client relativement au contrat à exécuter; • proposer des modifications diverses lorsque cela est nécessaire afin de simplifier ou d'améliorer la fabrication; • calculer et placer des dépouilles, des noyaux, des démontabilités de modèles afin de planifier tout ce qui sera nécessaire à la fabrication; • calculer un système de masselottage et de remplissage pour réaliser une pièce de fonderie conforme et de qualité; • estimer l’ensemble des opérations, des matériaux et des ressources liés aux procédés de fonderie afin de produire les pièces conformément au devis. Les nombreuses heures affectées au dessin assisté par ordinateur permettant de réinvestir les apprentissages réalisés dans le cours de lecture de plans et d'atteindre un niveau avancé dans le domaine. Ces notions de DAO serviront à la réalisation des travaux d'estimation et des études de fabrication en utilisant les fonction de logiciel spécifiques aux procédés de fonderie.


Devis d'assemblage 2 1 1

270-431-CH


Les plans et les devis constituent la base contractuelle entre un fournisseur et un client. Il permet au technologue de communiquer les concepts de formes, de dimension et de référence (normes, symboles, tolérances…) qui sont essentiels au langage technique et spécifiques aux procédés de fabrication. Le technologue peut ainsi parcourir le devis tout en se référant aux plans, planifier les matériaux et les ressources dont il a besoin pour réaliser le projet et intervenir en cas de problème.


Procédés d'anticorrosion 3 2 2

270-453-CH


Description à venir...


Production industrielle 3 2 2

270-454-CH


Pour demeurer compétitives, les entreprises métallurgiques ont mise en place une structure de gestion des opérations qui s’est grandement affinée avec les années. Le but avoué est d’obtenir ainsi une meilleure efficacité, sécurité et flexibilité des opérations pour répondre à des demandes clients variées et changeantes. Comme le futur technicien en métallurgie participera aux activités de gestion de la production et de la qualité du produit, nous effectuons d’abord un rappel des origines de l’organisation du travail et de la structure organisationnelle d'entreprises (métallurgique). Puis les approches de gestion de la production et de la qualité tirées des japonais comme le 6 sigma, le lean management, le TPM et certains outils-qualité comme les 5S, le Kaizen, le poka-yoke, les kanban sont expliqués et même expérimenté dans des activités de simulation. Finalement, une portion du cours est réservée aux statistiques de procédé, à la création de plans expérimentaux (Taguchi) et la modélisation linéaire. Un cours de 75 hrs bien rempli avec des laboratoires appliqués à des cas concrets et même des concours de design en ce qui concerne le sujet du plan d’expériences !


Production des métaux 3 2 2

270-455-CH


Regardez autour de vous… il y a des métaux partout ! Pourtant « métal » est un terme vague et imprécis pour désigner une structure « grise, brillante et de couleur argentée » ! Les métaux sont rarement disponibles dans la nature sous forme libre. Ce sont d’abord des sulfures, des carbonates, des oxydes ou hydroxydes, des phosphates etc.. C’est donc dire que pour produire un métal, on doit d’abord « concentrer » l’un ou plusieurs de ces composés (sulfures, oxydes, carbonates….) qui contiennent le ou les métaux ayant une valeur économique sur le marché. Après des étapes de concassage, de broyage, de flottation et de concentration par voies gravimétriques, on poursuit avec les opérations hydrométallurgiques, pyrométallurgiques et électrométallurgiques. Pour produire un métal, on doit mettre ces opérations sous la forme d’une séquence. Par exemple, pour l’aluminium, on utilise une opération hydrométallurgique (la lixiviation et la précipitation pour produire l’alumine-hydratée), puis pyrométallurgique (la calcination pour produire l’alumine) et finalement l’électrolyse en cuve pour produire l’aluminium pur à l’état liquide (on solubilise l’alumine dans de la cryolithe liquide à 925°C). Ensuite l’aluminium sera transféré dans des fours bassin pour en ajuster la nuance de l’alliage tout juste avant la coulée ! C’est un résumé, bien sûr, mais simplement pour montrer le principe et l’interconnection entre les opérations. Les minerais étudiés dans ce cours sont ceux permettant d’obtenir les métaux et alliages suivants : l’acier, l’aluminium, le nickel, le magnésium, le cuivre, le zinc, le ferro-niobium, l’or, le ferro-silicium et le plomb. En plus de sa comprendre le fonctionnement des unités de production, un aspect du cours très important est le calcul d’indicateurs de performances des procédés hydrométallurgiques, pyrométallurgiques et électrométallurgiques. Pour calculer ces indicateurs, l’étudiant aura à poser des équations de bilan de matière et d’énergie et résoudre ce système d’équations. Les laboratoires permettent aux étudiants d’utiliser des fours à haute température, des réacteurs sous pression, des bassins d’électrorécupération. Ainsi, un accent important sera mis sur l’adoption de comportements sécuritaires pour soi, pour les autres et lors de la manipulation des équipements.



27 h.c./semaine


CINQUIÈME SESSION T L P
Littérature québécoise 3 1 4

601-103-MQ


Dans le cours Littérature québécoise, vous plongerez au cœur de vos racines ou de celles de votre pays d'accueil. Vous lirez des œuvres représentatives de ce qui donne à la littérature d'ici son caractère à la fois universel et unique. Vous apprendrez à pousser plus loin vos réflexions, à appuyer votre point de vue et à explorer plus avant la façon dont vous vous situez par rapport aux textes lus. Vous apprendrez à comparer deux textes, deux visions du monde, deux styles et à formuler un point de vue critique en restant objectif. Pondération du cours par semaine : 3 heures théoriques, 1 heure d’exercices ou d’ateliers et 4 heures de travail à la maison. Pour suivre ce cours, la réussite du cours 601-101-MQ est obligatoire.


Éthique et politique 3 0 3

340-BSE-CH


Le cours Éthique et politique vise à amener l’étudiant(e) à se situer de façon critique et autonome par rapport aux enjeux et aux débats éthiques et politiques de la société actuelle, tout comme il l’invite au terme de sa réflexion à porter un jugement sur ceux-ci et à en tirer les conséquences pratiques. Pour ce faire, tout au long de la session, l’étudiant(e) prendra d’abord connaissance de la dimension philosophique de différentes théories éthiques (déontologie, utilitarisme, éthique des vertus, etc.) et politiques (démocratie, anarchie, communisme, néolibéralisme, etc.), puis il ou elle aura à les appliquer à des situations diverses, notamment dans son champ d’études. Les problématiques abordées pourraient ainsi être : devrait-on légaliser le suicide assisté? Y a-t-il des limites à la liberté d’expression? Doit-on toujours obéir à son supérieur? Quels sont les avantages et les désavantages des différentes idéologies politiques? Dans un contexte de mondialisation, que penser des mouvements d’indépendance nationale? Un gouvernement mondial est-il souhaitable?


Activité physique et autonomie 1 1 1

109-103-MQ


Le troisième cours vise à ce que vous démontriez votre capacité à prendre en charge un mode de vie sain et actif, en pratiquant régulièrement et suffisamment une activité physique. Liste de cours : Badminton Randonnée pédestre Raquette Relaxation Volley-ball Water-polo Éducation physique adaptée


Inspection non-destructive de surface 2 1 1

270-530-CH


Description à venir...


Fours industriels 3 1 2

270-547-CH


Ce cours amène l’étudiant à être en mesure de choisir les modes de fusion et les mesures de températures appropriées aux alliages. Il permet à l’étudiant d’acquérir les notions théoriques et pratiques des procédés de fusion couramment utilisés dans l’industrie métallurgique. En plus de développer les connaissances fondamentales des fours, les laboratoires d’élaboration d’alliage vise à intégrer les comportements réfléchis et sécuritaires lié aux opérations de fusion. L’élaboration d’alliage et les procédés de fusion constituent l’une des tâches principale du technologue en métallurgie. Il est donc important que l’étudiant distingue bien les caractéristiques d’opération, de capacité, et de rentabilité reliés à chacun des modes de fusion. L’élaboration d’alliage tout comme les procédés de fusion sont intimement liés au domaine des réfractaires. Ainsi, une attention particulière sera portée aux différents types de réfractaires et à leur rôle dans le domaine de la fusion. À la fin de ce cours, l’étudiant devra démontrer non seulement une bonne connaissance théorique et pratique des procédés de fusion et des environnement s’y rattachant, mais aussi, une application stricte des normes de santé-sécurité.


Traitements thermiques 2 2 2

270-548-CH


On se demande parfois comment les aciers ou les alliages d’aluminium peuvent être utilisées dans des milliers d’applications requérant des propriétés fort différentes. Parfois, l’application a exigé une mise en forme à l’état solide (extrusion, emboutissage, forgeage), de l’usinage ou de l’assemblage par soudage. Après toutes ces opérations, comment alors redonner à l’alliage les propriétés mécaniques qui seront requises en service ? Que ce soit la résistance mécanique, la limite d’élasticité, la ténacité, la résistance en fatigue, la dureté (résistance à l’usure), la maîtrise des traitements thermiques est la clef pour attribuer les propriétés terminales à une pièce semi-finie ou destinée à un client (usage final). Le cours porte sur les traitements thermiques applicables aux aciers, aux fontes ainsi qu’aux alliages d’aluminium. De plus, les traitements de durcissement en surface par trempe, carburation, nitruration ou carbo-nitruration sont expliqués avec de nombreux exemples.


Assistance technique en usine 2 2 2

270-549-CH


Le futur technologue en métallurgie doit s’adapter au mode de fonctionnement de l’entreprise et développer des habiletés permettant de participer activement à la résolution de problèmes techniques. Il doit aussi interagir avec ses collègues dans diverses situations et démontrer une capacité à communiquer efficacement et avec un souci constant de maintenir le respect dans ses relations interpersonnelles. Le cours Assistance technique en usine s’inscrit dans l’axe Agir professionnel. L’objectif du cours est de familiariser l’étudiant avec les diverses activités (techniques ou non) que son emploi peut amener à réaliser. En ce sens, le cours est la suite logique du cours de Production industrielle. L’accent est principalement mis sur le développement des habiletés de communication (orale et écrite) en simulant des cas typiques rencontrés en industrie parmi les thèmes suivants : amélioration continue des processus, gestion de projet, gestion du risque, communication d’informations techniques, animation de réunion d’usine, élaboration de plans de formation.


Caractérisation des matériaux 2 3 2

270-551-CH


Description à venir...


Projet de transformation des métaux 1 3 3

270-646-CH


Ce cours a pour objectif de résoudre ou explorer certaines avenues d’un problème technique associé à la transformation des métaux pour un industriel donné. Le projet de transformation des métaux permet à l’étudiant d’approfondir et d’intégrer des compétences développées tout au long de sa formation tout en étant encadré par un professeur. Le cours est parrainé par le Bureau d’Investigation Métallurgique (BIM) ce qui signifie que le professeur responsable s’assure de trouver un sujet technique (avec un industriel ou un organisme) qui va permettre à tous les étudiants de se partager une portion du projet global. Le projet est réalisé selon un horaire défini par le professeur responsable et chacune des étapes préparatoires est réalisée sous la supervision de ce même professeur (problématique, revue de littérature, retombées économiques, hypothèses de travail, plan expérimental). C’est en quelque sorte un projet « dirigé » pour éviter toute dérive. À ce stade (5ième session), les étudiants sont généralement autonomes sur la plupart des appareils de mesure, donc peu de formation est requise sur les équipements dit « de mesure ». Par contre l’opération de fours (fusion ou traitement thermique) sera enseignée préalablement à l’exécution des essais (qui sont toujours réalisés sous supervision directe). À terme, l’objectif est que l’étudiant puisse cheminer dans une structure encadrée et prédéterminée et qui servira de préparation à l’activité synthèse de programme soit le Projet de fin d’études (6ème session).



33 h.c./semaine


SIXIÈME SESSION T L P
Cours complémentaire 2 2 1 3

COM-002-03


Description à venir...


CAO en métallurgie 1 2 3

270-437-CH


Le cours CAO en métallurgie permet à l’étudiant de se familiariser avec le type d’outil qu’est la simulation / modélisation et ce, dans les applications de fonderie ou autres. On y apprend l’utilisation d’un logiciel de modélisation de fonderie, ce qui permet de vérifier l’effet de la variation de différents paramètres. Le cours comprend également une initiation à la simulation mécanique. L’accent est mis sur l’analyse et l’interprétation des résultats obtenus. Les calculs de transferts de chaleurs réalisés servent à comprendre les phénomènes mis en cause. Finalement, des expérimentations en fonderie permettent de valider la simulation comme outil d’analyse des paramètres de fonderie.


Inspection non-destructive volumique 1 2 2

270-531-CH


Ce cours permet l’apprentissage des essais non destructifs pour détecter des anomalies cachées à l’intérieure des pièces métalliques. Les deux techniques couramment utilisées sont la radiographie et les échos ultrasonores (ultrasons). Le cours apportera au futur technologue une connaissance des principes des différentes méthodes d’inspection pour détecter des défauts internes. L’étudiant apprendra les limites de résolution et des caractéristiques propres à chacun, pour lui permettre de sélectionner le bon essai pour le bon problème et d’être en mesure de détecter des anomalies. Les essais non destructifs nécessitent une formation particulière et des cartes de compétence spécialisées pour fins de certification et d’approbation de résultats d’analyse. Si la certification des analyses est confiée au technologue en Procédés de transformation, il devra alors suivre la formation requise pour l’obtention de son permis d’exercer.


Projet de fin d'études et ASP 1 5 2

270-645-CH


Ce cours, porteur de l’ASP (activité synthèse de programme), a pour objectif de résoudre des problèmes techniques associés à la transformation des métaux. Le projet de fin d’études est une occasion pour l’étudiant d’approfondir et d’intégrer les compétences développées tout au long de sa formation. Cette opportunité d’approfondir un sujet spécifique du domaine de la métallurgie permettra à l’étudiant de réaliser un projet dont l’aspect technique est sous sa responsabilité. Pour ce faire, l’étudiant a à réaliser un projet relié à une problématique industrielle sur n’importe quel procédé de transformation des métaux. Ce projet peut prendre diverses formes : - traitement d’un problème provenant d’une entreprise qui supervise le travail fait par l’étudiant; - développement par l’étudiant d’un nouveau produit ou d’une nouvelle génération d’un produit existant; - comparaison de différentes approches technologiques pour une même fin; - approfondissement d’un aspect du travail de technicien (réglementation, environnement); - recherche sur les tendances technologiques pour un secteur donné. L’étudiant doit trouver un industriel intéressé, définir le problème à l’origine du projet et soumettre un calendrier de réalisation des travaux à être accepté par le promoteur industriel et le professeur responsable. En faisant preuve d’autonomie et de rigueur, l’étudiant complète une revue de littérature, élabore un plan d’expériences, procède aux essais de faisabilité (s’il y a lieu) et exécute les essais selon les paramètres entendus avec l’industriel. S’ensuit une phase de production des résultats (les mesures) et l’analyse de ceux-ci. Un rapport final ainsi qu’une présentation orale d’environ 25 minutes permettront à l’étudiant de communiquer efficacement ses résultats qui, généralement, seront en partie applicable en industrie. Le projet de fin d’études est comporte aussi des séances de cours pour environ 15 heures, le reste étant du temps pour réaliser les différentes phases du projet.


Élaboration d'alliages 2 2 2

270-643-CH


L'élaboration des alliages constitue une des principales tâches du technologue en métallurgie. L'étudiant doit distinguer les techniques d'élaboration des différents alliages afin d'être en mesure d'établir l'ordre des traitements métallurgiques, leurs rôles et les manières de les contrôler. Tant dans un contexte de production que de développement, l'élaboration d'un alliage exige la résolution de diverses problématiques liées au choix des matières premières de par leurs effets sur les structures métallographiques, au calcul des charges, à la planification des traitements métallurgiques et le contrôle de qualité du métal, et ce, avant, pendant et après la fusion. L'approche par problèmes sera privilégiée. Chaque étudiant, supervisé par l'enseignant, aura à résoudre un problème entourant l'élaboration d'alliages et à réaliser toutes les étapes requises pour cette tâche. Le niveau de connaissances et d'habiletés de l'étudiant étant, à ce moment-ci de sa formation, jugé avancé, les laboratoires proposés cibleront l'apprentissage des techniques d'élaboration et ces notions seront introduites par des laboratoires expérimentaux liés à l'acquisition de nouvelles connaissances fondamentales. À titre d'exemple, les étudiants lors de l'apprentissage des techniques d'élaboration des fontes seraient amenés à produire une fonte grise de type C ou D ou à effectuer une cémentation. Il en est de même pour l'élaboration de l'aluminium, où ils pourraient effectuer la technique d'élaboration d'un alliage de fonderie (exemple A356) en voyant les notions d’affinage du grain au TiB2 et de modification de structure au strontium. Afin d'enrichir l'expérience des étudiants, des mises en commun seront effectuées à différents moments de la session. Ce cours vise donc à guider l'étudiant dans une démarche qui l'amènera à prendre de plus en plus d'autonomie et à mettre ses décisions et ses résultats en perspective tout en lui permettant de faire ses apprentissages dans un contexte se rapprochant le plus possible des problématiques auxquelles il sera confronté en industrie.


Procédés de mise en forme 4 2 3

270-663-CH


Ce cours permet à l’élève d’acquérir une vue d’ensemble de l’industrie des principales technologies de déformation plastique (laminage, extrusion, tréfilage, étirage, emboutissage, forgeage, usinage et mise en forme des feuillards). L’étudiant développera sa compréhension de ces procédés de manière à être en mesure de superviser le déroulement des opérations en usine. Le cours prévoit des visites industrielles et des laboratoires afin que le futur technologue puisse développer des habiletés permettant la résolution de problèmes techniques concrets.



25 h.c./semaine


T représente le nombre d'heures de théorie par semaine
L représente le nombre d'heures de laboratoire ou stage par semaine
P représente le nombre d'heures de travail personnel par semaine